Au cours des vingt dernières années, la croissance de l’activité en Martinique a ralenti. Elle est passée d’une croissance dynamique entre 2000 et 2008 (+2,9 % en moyenne par an) à une décennie de faible croissance entre 2010 et 2019 (+0,6 % en moyenne par an).
Ce ralentissement s’explique essentiellement par la persistance des effets des crises économique et sociale que connaît le territoire en 2009, qui entraîne un retrait marqué des moteurs économiques que sont la consommation des ménages et l’investissement des entreprises.
L’économie montre les signes d’une reprise à partir de 2014 avec un regain des créations d’entreprises et de l’encours des crédits à l’investissement, consolidée fin 2017 par un redémarrage de l’emploi salarié privé. En 2019, l’économie martiniquaise dispose d’autant d’emplois qu’en 2010.
En 2020, après une décennie marquée par une faible croissance, la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 met un nouveau coup de frein à l’économie. La croissance martiniquaise chute à -3,9%, conséquence du fort repli de la demande intérieure et des dépenses touristiques réduites de moitié.
Dans les années à venir, la Martinique sera confrontée à de nombreux défis, au premier desquels la baisse et le vieillissement de sa population, le développement des énergies renouvelables et la rationalisation des finances publiques locales.

Bilan macroéconomique de la Martinique 2000-2020
Infographie Bilan Macroéconomique 1
Infographie Bilan macroéconomique 2