L’endettement des Réunionnais

Quatre ménages sur dix sont endettés, essentiellement pour du crédit à la consommation

En 2015, quatre ménages réunionnais sur dix sont endettés pour l’achat d’un bien immobilier, pour leur consommation, ou les deux. Les Réunionnais sont moins endettés que les métropolitains (38 % contre 45 %). En effet, souvent ils ne disposent pas de revenus suffisants pour pouvoir s’endetter, notamment pour l’achat d’un logement. Ainsi, 20 % d’entre eux remboursent un emprunt immobilier, contre 29 % en France métropolitaine. En revanche, les Réunionnais ont souscrit aussi souvent qu’en métropole un crédit à la consommation (26 %), principalement pour acheter une voiture. À revenu équivalent, ils contractent même plus souvent un crédit à la consommation et pour des montants d’endettement qui sont deux fois plus élevés.

Sur l’ile, 35 000 ménages sont dans une situation budgétaire risquée : chaque mois, ils consacrent plus de 30 % de leurs revenus au remboursement d’emprunts. Le fait d’avoir une charge de remboursement élevée est d’autant plus fréquent que le niveau de vie est faible.

L’endettement des Réunionnais suit l’évolution de la conjoncture économique de l’ile. En effet, les Réunionnais ont eu tendance à moins s’endetter après la crise de 2009. Depuis 2015, l’endettement des ménages est reparti à la hausse, stimulé par le retour de la croissance économique et par un contexte de taux d’intérêt historiquement bas.

Document attaché

CEROM

  1. Papeete  
  2. Fort-de-France  
  3. Pointe-à-Pitre  
  4. Cayenne  
  5. Saint-Pierre  
  6. Paris  
  7. Mamoudzou  
  8. Saint-Denis  
  9. Nouméa  
  10. Mata'Utu