Le chantier de la Nouvelle route du littoral à La Réunion : Un moteur de croissance économique, mais peu de créations d’emplois

Le chantier de la Nouvelle route du littoral (NRL) représente un investissement conséquent d’1,7 milliard d’euros, s’échelonnant de 2011 à 2019.

Entre 2011 et 2013, la phase de préparation technique et administrative mobilise peu les entreprises réunionnaises : moins de 250 salariés sont concernés. En 2014, le chantier démarre et les retombées économiques sont immédiates. D’après une modélisation de l’économie réunionnaise, il est à l’origine d’un tiers de la croissance cette année-là. En 2015, il continue de soutenir l’activité économique, mais sa contribution à la croissance est moindre. Sur ces deux années, le chantier et ses retombées économiques représentent environ 3000 emplois directs, indirects et induits par an.

Document attaché

CEROM

  1. Papeete  
  2. Fort-de-France  
  3. Pointe-à-Pitre  
  4. Cayenne  
  5. Saint-Pierre  
  6. Paris  
  7. Mamoudzou  
  8. Saint-Denis  
  9. Nouméa  
  10. Mata'Utu